CON-VINCE

ALLER A LA FAQ

CON-VINCE (“COvid-19 National survey for assessing VIral spread by Non-affected CarriErs”) est un projet national dont l’objectif est d’évaluer les dynamiques de propagation du virus SRAS-CoV-2 au sein de la population luxembourgeoise.

CON-VINCE a été lancé en avril 2020 sous l’égide de la Taskforce COVID-19 de Research Luxembourg, afin d’aider à contenir la pandémie actuelle. En dépistant un panel statistiquement représentatif de volontaires pour la présence du virus SRAS-CoV-2, CON-VINCE vise à identifier les individus asymptomatiques et légèrement symptomatiques et à les suivre pendant une durée d’un an.

Le but ultime de l’étude est de générer des données précises sur la prévalence et la transmission du virus provoquant la COVID-19 au sein de la population luxembourgeoise.

Pourquoi cette étude est-elle importante?

Les personnes asymptomatiques – souvent appelées “porteurs silencieux” – et les porteurs légèrement symptomatiques jouent un rôle important dans la propagation du virus SRAS-CoV-2. Cependant, ils restent encore peu évalués, car les tests sont effectués principalement sur des personnes présentant des symptômes clairs du COVID-19. Afin de mettre en place des mesures efficaces pour éviter l’infection par le COVID-19, il est crucial de tester systématiquement un échantillon représentatif de la population afin d’identifier tous les individus porteurs du virus SRAS-CoV-2, quels que soient leurs symptômes.

LATEST NEWS ON THIS TOPIC

Launch of FNR COVID-19 funding instrument

Following the fast-track FNR COVID-19 Call in 2020, the Luxembourg National Research Fund (FNR) has opened a new FNR COVID-19 funding instrument. There is no Call per se – projects can be submitted anytime from 21 April 2021 to 15 October 2021. Retained projects will be funded with up to 125,000 EUR for a maximum […]

COVID-19: Survey on the Socio-Economic impacts of the crisis

Phase 2 of the survey examines the long-term impacts on the experiences and expectations of residents and cross-border workers Within the framework of the Task Force Research Luxembourg, Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER) and the University of Luxembourg have decided to join their efforts to study the socio-economic impacts of the COVID-19 crisis in […]

COVID-19: CON-VINCE study enters homestretch

Originally launched in April 2020 under the aegis of the Research Luxembourg COVID-19 Taskforce, the CON-VINCE study aims to evaluate the prevalence and dynamics of the spread of COVID-19 within the Luxembourgish population, with a specific focus on asymptomatic and mildly symptomatic individuals. The last round of testing of the CON-VINCE participants is due to […]

Objectif et conception de l’étude

Dans ce contexte, “CON-VINCE” vise à fournir des informations fiables sur la nature, la prévalence et le mode de transmission du COVID-19 au Luxembourg, afin de guider les décideurs nationaux et internationaux dans la mise en place d’une réponse sanitaire, politique et économique efficace à la pandémie. Le projet permet également de suivre l’impact psychologique et socio-économique des mesures de confinement à long terme sur la population générale.

L’étude teste un panel d’environ 1 500 participants, âgés de plus de 18 ans, et vise à détecter les trois principaux groupes de personnes asymptomatiques ou légèrement symptomatiques, à savoir :

  • les personnes “sans virus” et donc asymptomatiques ;
  • les personnes infectées mais qui présentent des symptômes légers ou nuls ;
  • les personnes qui ont été infectées mais sont exemptes du virus.

Les participants dont le test de dépistage du SRAS-CoV-2 est positif mais qui présentent des symptômes légers ou nuls sont suivis pendant un an, en même temps que les personnes exemptes du virus. À l’inverse, les patients symptomatiques sont exclus de l’étude et suivent plutôt un traitement régulier.

Votre participation

Le choix des participants au panel doit refléter la composition réelle de la population luxembourgeoise en termes d’âge, de sexe et de géographie, afin d’éviter des résultats biaisés et statistiquement inexacts. Par conséquent, le LIH ne contacte pas directement les candidats éligibles pour participer à l’étude. À ce stade, la participation de volontaires issus de la population générale n’est pas encore possible.

Foire aux questions (FAQ)
  • Où puis-je trouver la notice d’information (questionnaire du participant) et mon formulaire de consentement ?

Vous trouverez ici des informations détaillées sur votre participation à notre étude :

Questionnaire d’information pour les participants :

http://cdn.tns-ilres.com/convince/CON-VINCE_Study_Information_FR.pdf

http://cdn.tns-ilres.com/convince/CON-VINCE_Study_Information_DE.pdf

http://cdn.tns-ilres.com/convince/CON-VINCE_Study_Information_EN.pdf

Formulaires de consentement :

http://cdn.tns-ilres.com/convince/Consent_DE.pdf

http://cdn.tns-ilres.com/convince/Consent_FR.pdf

http://cdn.tns-ilres.com/convince/Consent_EN.pdf

http://cdn.tns-ilres.com/convince/Consent_PT.pdf

  • Quels sont les laboratoire d’analyses disponibles pour les participants à CON-VINCE et quel sont leur horaire d’ouverture ?
Puis-je aller dans un laboratoire différent de celui qui figure sur mon bon ?

Oui, vous pouvez visiter un autre laboratoire que celui qui figure sur votre bon.

Je ne peux plus aller dans le laboratoire le jour que j’ai choisi, que faire?

Veuillez-vous rendre dans un laboratoire en prenant un autre rendez-vous, en respectant les heures et jours d’ouverture des laboratoires pour les participants à CON-VINCE:

Puis-je aller dans un laboratoire un samedi?

Non, les laboratoires ne sont actuellement pas ouverts aux participants de CON-VINCE le samedi.

J‘ai rempli l’enquête en ligne mais je n’ai pas reçu mon bon pour visiter le laboratoire, comment dois-je procéder ?

Veuillez nous contacter : con-vince@lih.lu ou par téléphone au : +352 26970-800.

J’aimerais fournir un prélèvement de selles, mais je n’ai pas reçu d’informations à ce sujet, comment dois-je procéder ?

Des kits de prélèvement de selles seront fournis aux laboratoires lors de la collecte des échantillons, avec les informations nécessaires sur la manière de procéder au prélèvement. Si vous n’avez pas reçu de kit de selles, veuillez nous contacter : con-vince@lih.lu ou par téléphone au : +352 26970-800.

Je ne peux pas me rendre physiquement dans un laboratoire pour des raisons personnelles, puis-je avoir un prélèvement à domicile/bureau, quelle est la procédure ?

Veuillez nous contacter : con-vince@lih.lu ou par téléphone au : +352 26970-800.

Mon lien TNS-Ilres ne fonctionne pas ou a expiré, comment dois-je procéder ?

Veuillez nous contacter : con-vince@lih.lu ou par téléphone au : +352 26970-800.

J’ai été invité à participer à un test à grande échelle, dois-je quand même assister à la visite de CON-VINCE ?

Oui, les tests à grande échelle fonctionnent indépendamment de l’étude CON-VINCE, il est important que vous continuiez à vous rendre à votre rendez-vous CON-VINCE.

J’ai eu des anticorps positifs contre le SRAS-CoV-2 est-ce que je devrais quand-même me faire vacciner ?

Oui, nous encourageons tous nos participants à se faire vacciner lorsqu’ils en ont la possibilité. À l’heure actuelle, il n’existe pas de données sur la durée de protection d’une personne contre une réinfection par le SRAS-CoV-2. Les premières données suggèrent que l’immunité naturelle contre le SRAS-CoV-2 peut durer environ 5 mois, mais d’autres études (dont CON-VINCE) sont nécessaires pour mieux comprendre ce phénomène. Il est donc fortement recommandé de se faire vacciner même si vous avez déjà eu le COVID-19 et que vous avez développé des anticorps contre le SRAS-CoV-2. En outre, aucun problème de sécurité n’a été signalé concernant la vaccination de personnes ayant des antécédents d’infection par le COVID-19 ou des anticorps détectables contre le SRAS-CoV-2.

J’ai la possibilité d’être vacciné ou j’ai déjà été vacciné, dois-je quand même participer à l’étude CON-VINCE ?

Oui, votre contribution et votre participation à l’étude CON-VINCE restent importantes. Les données relatives à la vaccination sont très importantes pour l’étude CON-VINCE car la vaccination aura un impact sur la propagation virale au sein de la population. 

Qu’est-ce qu’une étude longitudinale, et pourquoi dois-je y participer de manière répétée ?

Une étude longitudinale signifie que les participants sont suivis à plusieurs reprises au cours du temps. Alors que la plupart des études de prévalence dans le monde n’offrent qu’un instantané unique aux participants, l’étude CON-VINCE est unique car elle a intégré de multiples suivis au cours du temps. Cela nous permet (i) de disposer d’informations cliniques actualisées sur les participants dans un environnement changeant, (ii) de vérifier de manière répétée leur état de santé et de tirer des conclusions sur le mode de propagation du virus, la réponse immunitaire et/ou les symptômes de l’évolution de la maladie dans le temps. Cela va au-delà des résultats d’une seule approche diagnostique dans le cadre de tests à grande échelle. Pour la recherche, votre participation répétée est particulièrement importante car on sait peu de choses sur les effets à long terme du virus SRAS-CoV-2. Pour le succès de l’étude CON-VINCE, il est essentiel que les mêmes participants fournissent des données et des échantillons biologiques toutes les deux semaines pendant deux mois, puis une nouvelle fois après un an pour évaluer l’évolution à long terme.

Quels tests sont effectués dans le cadre de l’étude ?

En plus de remplir différents questionnaires, les participants subiront deux types de tests différents, qui sont :

  • Les tests PCR visent à détecter la présence du virus du SRAS-CoV-2. Un résultat positif signifie qu’une personne est actuellement porteuse du virus. Ce test est effectué à partir d’un écouvillon nasopharyngé.
  • Le test sérologique vise à détecter la présence d’anticorps contre le virus du SRAS-CoV-2. Un résultat positif signifie que vous avez pu être en contact avec le nouveau coronavirus et que votre organisme a développé une réaction immunitaire.
Quelle est la fiabilité du test PCR pour détecter la présence du virus du SRAS-CoV-2 ?

L’étude CON-VINCE utilise à cette fin le test qPCR Seegene Allplex nCoV-2019, qui identifie le matériel génomique viral à partir de l’écouvillon nasopharyngé. En outre, des tests qPCR génériques, basés sur les recommandations de l’OMS ou des Centers for Disease Control (CDC), et le test qPCR Fast Track Diagnostics sont utilisés comme tests de confirmation ultérieurs. La “sensibilité” de ce test primaire, c’est-à-dire la capacité du test à identifier correctement les échantillons positifs au virus (taux de vrais positifs), est de 100 % (selon https://www.finddx.org/covid-19/sarscov2-eval-molecular/molecular-eval-results/) dans des conditions de laboratoire optimisées. La “spécificité” du test, c’est-à-dire la capacité du test à identifier correctement les échantillons négatifs au virus (taux de vrais négatifs), est également de 100 % (selon https://www.finddx.org/covid-19/sarscov2-eval-molecular/molecular-eval-results/) dans des conditions de laboratoire optimisées.

Quelle est la fiabilité du test sérologique pour identifier les anticorps contre le SRAS-CoV-2 ??

L’étude CON-VINCE utilise les tests Euroimmun Anti-SARS-CoV-2 Elisa (IgG et IgA) à cette fin. Les IgA et les IgG sont deux classes différentes d’anticorps qui sont produits à différents stades de la réponse immunitaire.

La “sensibilité” du test est définie comme la capacité d’un test à identifier correctement les personnes atteintes de la maladie (taux de vrais positifs). Le fournisseur indique que la sensibilité du test s’améliore avec l’augmentation du temps écoulé après l’infection et lorsque l’on considère les résultats combinés des anticorps IgA et IgG contre le SRAS-CoV-2 : pour les échantillons prélevés >10 jours après l’infection, dans lesquels les anticorps IgA et IgG sont pris en compte, une sensibilité de 100 % peut être atteinte.

La “spécificité” du test est définie comme la capacité d’un test à identifier correctement les personnes non atteintes de la maladie (taux de vrais négatifs). Le fournisseur indique que le test Anti-SARS-CoV-2 Elisa (IgG) a une spécificité de 98,5%, tandis que le test Anti-SARS-CoV-2 Elisa (IgA) a une spécificité de 92,5%. Pour plus de détails, veuillez consulter le manuel publié par le fournisseur. Une publication scientifique (https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.02.20080879v1) a récemment rapporté un examen détaillé du test Euroimmun utilisé dans l’étude CON-VINCE. Elle a démontré que les résultats obtenus par les kits IgG étaient hautement fiables et reproductibles.

Je souhaiterais participer à l’étude. Est-il encore possible de participer maintenant à l’étude CON-VINCE ?

Malheureusement, aucun nouveau participant n’est actuellement recruté.

Quelle est la représentativité du panel utilisé pour recruter la cohorte de l’étude CON-VINCE ?

Lors de la conception de l’étude de chaque recherche, différents critères avec différentes priorités doivent être pesés et satisfaits du mieux possible. Notre étude se concentre sur les critères d’âge, de sexe et de résidence. D’autres facteurs tels que le niveau d’éducation, le statut social, les habitudes de vie, etc. n’ont pas pu être pris en compte dans le cadre temporel, organisationnel et financier de l’étude CON-VINCE. La prise en compte d’autres critères entraînerait, par exemple, un nombre nettement plus important de participants nécessaires pour pouvoir établir des statistiques pour chaque sous-groupe.

Peut-on distinguer si j’ai des anticorps en raison d’une infection antérieure ou de la vaccination ?

Oui, c’est possible. Lorsque vous avez une infection, votre organisme produit de nombreux anticorps différents contre différentes parties du virus (la protéine spike par exemple, ou d’autres protéines de la capside, etc.). En revanche, tous les vaccins contre le SARS-CoV-2 actuellement disponibles ne comprennent que les instructions relatives à la protéine spike (la partie permettant au virus de se fixer sur une cellule). Après la vaccination, votre organisme vous défend contre le virus en reconnaissant cette seule protéine, empêchant ainsi l’entrée du virus. En fonction du test utilisé, il est possible de distinguer les différents types d’anticorps présents et donc de déterminer l’origine de la réponse immunitaire d’une personne.

Pendant l’étude CON-VINCE, nous rechercherons d’abord les anticorps dirigés contre la protéine spike, qui pourraient provenir soit d’une infection, soit de la vaccination, car l’objectif premier de cette étude est de définir la séroprévalence (la présence d’anticorps dans une population) contre le SARS-CoV-2. À un stade ultérieur, nous avons l’intention d’utiliser également des tests sérologiques plus complexes qui permettront de distinguer une infection naturelle de la vaccination.

Si vous avez encore des questions, veuillez nous contacter par e-mail à l’adresse suivante : con-vince@lih.lu ou par téléphone au : +352 26970-800.

A. JE SUIS UN PARTICIPANT À L’ÉTUDE CON-VINCE
L’équipe de l’étude CON-VINCE communiquera-t-elle les résultats du test PCR ?

En cas de résultats positifs au virus, un de nos médecins vous contactera dans les 48 à 72h après le prélèvement de l’échantillon pour vous expliquer le résultat. Si vous n’avez pas de nouvelles dans ce délai, vous n’êtes actuellement pas porteur du virus SRAS-CoV-2.

L’équipe de l’étude CON-VINCE communiquera-t-elle les résultats des tests d’anticorps (sérologie) ?

Les résultats positifs des tests d’anticorps seront communiqués dans les deux semaines suivant le prélèvement des échantillons du dernier participant qui se fera à la fin du mois de mai 2021.

Pourquoi l’équipe de l’étude CON-VINCE ne communique-t-elle pas tous les résultats PCR ?

Dans le cadre d’une étude de recherche, vos données personnelles seront pseudonymisées, c’est-à-dire qu’un numéro de référence confidentiel sera utilisé à la place de votre nom. Cette pseudonymisation n’est supprimée que dans des cas exceptionnels, afin d’informer les participants d’un résultat de test positif.

J’ai eu un test d’anticorps (sérologie) positif. Qu’est-ce que cela signifie pour mon statut immunitaire ?

Il est important de comprendre que la présence d’anticorps dans votre sang, même s’ils sont clairement contre le SRAS-CoV2, ne signifie pas nécessairement que vous êtes immunisé, car certaines personnes ont été testées positives au virus plus d’une fois. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre si et pendant combien de temps les anticorps protègent contre le virus. En outre, on ne sait pas si vous pouvez transmettre le virus même si vous avez développé des anticorps. Par conséquent, vous devez vous en tenir aux gestes barrières (par exemple, distance de 2 m, lavage fréquent des mains, masques, etc.) recommandées par le gouvernement luxembourgeois (https://coronavirus.gouvernement.lu/fr/citoyens.html).

Les membres de ma famille doivent-ils faire un test de dépistage des anticorps si mon test sérologique est positif ?

Non, votre famille n’a pas besoin actuellement de faire un test sérologique, car actuellement seul un test PCR positif permet d’identifier les infections actives par le SRAS-CoV-2.

Dans quels cas mon médecin traitant sera-t-il informé ?

Dès qu’un nouveau résultat positif est obtenu, votre médecin traitant (si vous nous avez renseigné sur votre médecin traitant) en est informé.

Dois-je consulter mon médecin traitant lorsque j’ai un résultat positif à un test d’anticorps (sérologie) ?

Non, cette information n’a actuellement aucune implication directe. En outre, on ne sait toujours pas si un statut d’anticorps positif indique une immunité. Si cela devait devenir pertinent en raison d’informations supplémentaires obtenues au cours des analyses de CON-VINCE, nous vous contacterons. Veuillez continuer de suivre les gestes barrières (distance sociale, masques, lavage des mains, etc.) communiquées par le gouvernement.

Qu’advient-il de mes données ?

Vos données personnelles sont collectées et analysées pour atteindre les objectifs scientifiques de l’étude (analyse des aspects épidémiologiques, socio-économiques et psychologiques pendant la pandémie). Nous assurons la protection de vos données conformément au règlement général sur la protection des données (UE) 2016/679 du 27 avril 2016, applicable à compter du 25 mai 2018, dit ” RGPD “. Vous trouverez des informations détaillées sur le traitement des données dans le questionnaire d’information. Si vous avez des questions concernant le traitement de vos données personnelles par le LIH ou le LCSB/UL, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données par e-mail à dpo@lih.lu ou dpo@uni.lu.

Pourquoi devrais-je contribuer avec des échantillons de selles dans le cadre de l’étude CON-VINCE ?

Le microbiote intestinal est crucial pour le fonctionnement du système immunitaire, car il contribue à éloigner les agents pathogènes dangereux. Le virus SRAS-CoV-2 a été retrouvé dans les échantillons de selles de personnes infectées, avec ou sans symptômes respiratoires. Des études* indiquent que les échantillons de selles peuvent être positifs pour le virus même si les écouvillons naso-pharyngés se sont révélés négatifs. Le microbiote intestinal pourrait influencer l’issue de la maladie COVID-19. Le virus SRAS-CoV-2 et ses variantes peuvent être détectés par séquençage à partir d’échantillons fécaux*

*https://gutpathogens.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13099-021-00398-5

https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2762997

https://www.gastrojournal.org/article/S0016-5085(20)30282-1/pdf

https://journals.lww.com/ajg/Fulltext/2020/05000/COVID_19_Disease_With_Positive_Fecal_and_Negative.29.aspx

https://www.acpjournals.org/doi/10.7326/M20-0991

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/jmv.26007

Je suis de retour au travail ; comment puis-je tout de même participer à l’échantillonnage ?

Veuillez essayer de vous rendre dans le laboratoire choisi à la date prévue. Cela nous permet de mieux estimer la charge de travail et d’adapter les capacités des laboratoires en conséquence. Si cela n’est pas possible, vous pouvez choisir de vous rendre dans n’importe quel autre laboratoire de la liste (en haut de cette page) au cours de la même semaine ou contacté nous (con-vince@lih.lu).

Puis-je me rendre dans un autre laboratoire ou planifier le prélèvement d’échantillons à domicile avec le même bon ?

Oui, votre bon est valable pour toute la vague de recrutement et pour tous les laboratoires de la liste, y compris pour le prélèvement à domicile.

Puis-je obtenir un certificat de présence pour mon travail ?

Oui, il suffit d’en faire la demande en envoyant un courriel à con-vince@lih.lu. Veuillez indiquer dans cet email le site de prélèvement que vous avez visité et votre numéro de COV.

B. JE SUIS UN MÉDECIN TRAITANT
Pourquoi est-ce que je reçois des résultats ?

Dans le cadre de l’étude CON-VINCE, l’équipe clinique de l’étude communique les résultats positifs au virus ou à la sérologie aux patients ainsi qu’à leur médecin traitant. Ceci est particulièrement important pour les résultats positifs au virus, pour lesquels des soins cliniques peuvent être nécessaires.

Le résultat du test PCR de mon patient est positif ou non concluant. Dois-je entreprendre d’autres démarches diagnostiques ?

Nous nous chargeons d’un test de diagnostic de confirmation en cas de résultat positif, et vous obtiendrez une copie du résultat du test de diagnostic. Si votre patient est positif, il devra suivre les directives d’isolement prévues par le ministère de la santé.

Mon patient a un résultat positif au test d’anticorps IgA/IgG. Dois-je entreprendre d’autres démarches diagnostiques ?

En cas d’anticorps IgA ou IgG positifs, aucun autre test n’est actuellement nécessaire. Il s’agit simplement de vous informer que votre patient a déjà été en contact avec le virus.

Serai-je seulement informé des résultats positifs ?

Oui. Nous ne contactons pas le médecin traitant en cas de résultats négatifs.

L’équipe

L’étude CON-VINCE est mené par un consortium d’instituts de recherche luxembourgeois, dont :

L’étude est réalisée avec le soutien de la société TNS-ILRES pour la sélection des participants et des laboratoires nationaux de diagnostic Ketterthill, Laboratoires Réunis et BioneXt Lab comme partenaires associés pour le prélèvement d’échantillons. L’étude est cofinancée par le Fonds national de la recherche (FNR) pour un montant de 1,4 million d’euros et par la Fondation André Losch à travers un engagement financier de 800 000 euros. 

Research Luxembourg est une initiative commune des principaux acteurs de la recherche publique luxembourgeoise (Luxembourg Institute of Health (LIH); Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER); Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST); Laboratoire national de santé (LNS); Université du Luxembourg; Fonds National de la Recherche (FNR); Luxinnovation), sous la coordination du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, dont le but principal est de promouvoir la coopération scientifique au Luxembourg et de communiquer les activités du secteur dans son ensemble.

Contacts

Contact scientifique

Prof Rejko Krüger: con-vince@lih.lu

CONTACT Presse

Arnaud d’Agostini: arnaud.dagostini@lih.lu

Hélène Jacuszin: helene.jacuszin@researchluxembourg.lu